FRAGMENTATIONS

Art Work propose un travail très spécifique pour un photographe: Élargir le champ de vision, en ouvrant l’espace par une fragmentation et recomposition de celui-ci à travers les multiples morceaux d’un miroir brisé puis recollé (le regard agi par les ruptures du réel …) pouvant y inscrire, selon les occurrences retenues, une narration, une transformation de l’espace, en le répétant, le faisant “bégayer, en proposant une reconstitution du temps, reconstruire un instant T en le partitionant en Neuf fragments, dans la même temporalité,  en le laissant travailler sa propre résolution plastique, parler par lui mêmeconstituer un temps recomposé (l’anamnèse proustienne) afin d’arriver à une forme plus ouverte de regard, telle fut l’ intention “plastique poétique”, ici mise en oeuvre, en accord avec certains propos de Max BECKMANN, tirés de son journal.

Le jeu de mot en anglais entre wild et wide offre un interstice interessant entre l ‘élargissement du champ visuel et son apport au “sauvage”, son retour à un monde moins clos, plus ouvert, plus en rapport avec le Soi. Ce que la technologie met en place depuis peu, à propos du concept de réalité augmentée, a été mis en chantier précédemment par mes Méta-Images en Fragmentations. 

Résultats 1 - 6 sur 6.